Lire sur notre site : LE MANIFESTE DU M3F LIRE LE TEXTE FONDATEUR DE CE MOUVEMENT QUI VISE À RENVERSER LA DICTATURE D'IDRISS DÉBY ET À FAIRE DU TCHAD UN PAYS OÙ RÈGNERONT LA LIBERTÉ ET LA JUSTICE ici

  • TCHADENLIGNE
  • : TCHADENLIGNE.COM est le site qui fait la synthèse des sites d'actualités tchadiens | Courriel:admin@tchadenligne.com

 

 

 

mnour.JPGDepuis le 28 Août 2012, M. Dahab ABDERAHIM DAHAB, Chef de canton de Ouadi-Hamra est injustement arrêté  et dans la foulée écroué à la maison d’arrêt d’Abéché sur instruction du sinistre Ministre de la sécurité publique Ahmat MAHAMAT BACHIR.

 

C’est une machination, une manœuvre montée de toute pièces par ce dernier et un certain commerçant  véreux nommé Ahmat AB-YANGOU contre l’illustre Chef  traditionnel.

 

Cette affaire est un secret de polichinelle. Depuis plusieurs années, il n’y a nul doute que le Cantonnât de   Ouadi-Hamra était convoité bec et oncle par l’imposteur AB-YANGOU pour Y placé son propre gendre.

Un projet machiavélique a été mis en place par Bachir et son Commerçant abdjangou, imaginons la suite.

 

Certes, étant Ministre de son Etat, le sieur pourrait user des pouvoirs qui lui sont conférés et de toute son influence pour démettre un chef de traditionnelle, toutefois il faut qu’il aille calmement sans trop s’acharner. Qu’il n’aille pas par quatre chemins, ce qu’on veut c’est qu’il ne s’attaque pas à l’intégrité de monsieur Dahab car accuser à tord un chef de canton d’atteinte a la sûreté  de l’état est une chose extrêmement grave dans une République.

 

Notre Ministre  cherche à accabler un innocent citoyen et à le démettre de ses fonctions avant même un éventuel procès équitable. Ceci par le truchement de la politique de division instaurée au Tchad, et ce en dressant  les uns contre les autres.

 

Tout  ce ménage et ce mélange de genres ne participent guères aux règlements des problèmes du pays.

 

D’une part, j’invite humblement le magistrat en charge du dossier d’user de son professionnalisme, d’observer et de trancher en son âme et conscience ce litige. Et d’autres parts, il est du devoir des organisations nationales et internationales (des Droits de l’Homme) de faire des pressions sur le Gouvernement tchadien  afin de permettre à un innocent citoyen, injustement et abusivement détenu d’être libéré.

 

 

Mahamat nour ABDOULAYE

Combattant de la liberté au Tchad


Je donne mon avis - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés